Voyage  Evasion  Découverte 

                                                                                                                                                   By Steph

BLOG POUR LES AMOUREUX DES VOYAGES

Voyage Evasion Decouverte
Facebook

        ——————————————————————————————————————————————————————————————————————————

AUSTRALIE









L’aventure d’un continent rouge…


Un rêve qui devient réalité…

Australie, terre mythique. Cette île de la taille d’un continent et remplie de nombreuses légendes m’a toujours fait rêver. 

Fascinant mélange de nature sauvage et de civilisation moderne, l’Australie nous a réservé une expérience impressionnante sur la découverte des derniers grands espaces vierges. 

Elle fascine tout autant qu’elle impressionne !

Immense et majestueuse étendue de terre rouge brulée et inhabitée, l’Australie inspire, séduit et envoûte les voyageurs en quête d’aventure et de souvenirs inoubliables. Un eldorado pour les vrais aventuriers…

Pays des extrêmes, terre de contrastes et culture du bien-être… On pourrait jouer à l’infini sur les thèmes évoquant l’éloignement, les paysages époustouflants, le paradis lointain, leurs animaux endémiques et sans oublier le plaisir de vivre… Bref, l'Australie cultive une authentique qualité de vie ! 


Grand comme une fois et demi l’Europe avec seulement 22 millions d’habitant, l’Australie est un pays immense où 80% de la population vit sur le littoral. Entre étendues désertiques, plages de rêve et forêt tropicale, le continent regorge de surprises. La faune et la flore ne sont pas en reste, séparée depuis très longtemps du reste du monde, l’Australie a ainsi réussi à conserver des espèces qu’il n’est possible de voir que sur ce continent. 

L'Australie est divisée en six états et plusieurs îles comme la Tasmanie et île Norfolk et de plusieurs petits îlots comme les îles de la mer de Corail.

Peuplée depuis plus de 50 000 ans, l’Australie a aussi la belle culture aborigène. 


Lorsque nous avons décidé avec un ami de partir à l’aventure en Australie, nous avons choisi d’y 

aller en mai 2007 pour une vingtaine de jours. Nous savions qu’en trois semaines nous ne 

pourrions pas tout voir. Mais c’était un bon début…

Vu la taille du pays, nous avons opté pour un mix de déplacement ; l’avion pour les longs trajets et 

la voiture pour l’exploration.

Informations pour louer une voiture : Vous devez avoir plus de 21 ans, présenter votre permis de conduire ainsi que le permis international. 

Selon les régions comme l’Outback, le loueur va vous demander si vous voulez une assurance spéciale kangourous… Il vaut mieux la prendre. 

Il vous conseillera de ne pas rouler la nuit en dehors des villes et grandes agglomérations. 

Le risque de rencontre nocturne est élevé car les kangourous se déplacent beaucoup plus la 

nuit que le jour. Un kangourou adulte peut peser en moyenne 50 kg et plus. Si vous avez le 

malheur d’en percuter un, il ne survivra pas et votre véhicule sera bon pour la casse. 

Il vous expliquera aussi que vous allez voir sur la route les fameux Road Train. 

Ces camions longs d’une cinquantaine de mètres et très difficiles à doubler. Il faut compter un bon 

kilomètre à 110 km/h pour pouvoir les dépasser. 

Il vous précisera aussi qu’il ne faut pas prendre les routes en terre battue même si vous pensez que cela 

peut être un raccourci. Sur ces routes, ne passe quasiment personne pendant plusieurs semaines. Si 

vous tombez en panne, personne ne saura que vous êtes là. Avec la chaleur et les petites bébêtes hyper 

venimeuses endémiques d’Australie, vous n’aurez pas beaucoup de chance… 

Conseil : Toujours partir le matin avec le réservoir plein et beaucoup d’eaux potables. 

N’oubliez pas aussi qu’ils roulent à gauche…

Bonne route !


Après 20h d’avion, nous mettons enfin les pieds sur le sol australien. 

Nos premiers pas sur ce territoire : Un petit pas pour l’homme, un grand pas….. pour nous !!!

Après avoir passé la douane et avoir rempli minutieusement notre carte de passager. Nous avons récupéré nos valises. 

Attention : La carte de passager est très importante puisqu’elle vous permet de déclarer nourriture, argent, alcool, cigarettes, etc. Les drogues sont bien évidemment interdites en Australie…

Avant de pouvoir sortir de l’aéroport et de partir à l’aventure, nous sommes passés par une deuxième douane, celle des déclarations des denrées alimentaires. 

Ils nous prennent nos cartes de passager et nous demandent si nous transportons des fruits, des légumes ou tout autres choses crues.  

Nos valises et nos bagages de cabine sont passés aux rayons X pour voir si effectivement nous avions bien tout déclaré et que nous n’asseyons pas de rentrer illicitement certaines denrées. Un chien renifleur est très souvent utilisé pour les étrangers entrant en Australie. Donc veillez à bien remplir votre carte passager et de rien oublier, l’amende peut être salée. 


Ça y est, nous y sommes, complètement décalqués par la fatigue du voyage et du décalage horaire, 9h de plus l’hivers et 10h de plus l’été à Sydney… mais nous sommes enfin sous le soleil australien. 

Direction en bus du centre-ville de Sydney pour poser nos bagages à l’hôtel. 


Sydney : “ l’étincelante “                                                                                                   Ville coup de cœur 


Elle a été fondée en 1788 et c’est la ville la plus peuplée d'Australie et du continent océanien, ainsi que la capitale de l'État de Nouvelle-Galles du Sud. Elle est située dans le Sud-Est du pays, sur les rives de la mer de Tasman. 

C’est vraiment une ville à la beauté naturelle, on s’y sent tout de suite très bien. Sa beauté et son multiculturalisme accentué, font d’elle une ville très cosmopolite et très attrayante au charme incomparable. 








  Nouvelle-Galles du Sud










Nous sommes restés deux jours pleins dans cette magnifique ville, visitant le quartier du port, le pont Harbour, le Sydney Opera House, la Sydney Tower, Chinatown, Circular Quay, Hyde Park, les jardins botaniques royaux et Mrs Macquarie’s Chair d’où on a une vue superbe sur l’opéra et le pont. 


Le troisième jour nous avons loué une voiture pour aller dans les Blue Montains.


Blue Montains


À environ 100 kilomètres à l’Ouest de Sydney, c’est une chaîne de montagnes de grès qui atteignent 1 112 mètres d'altitude à leur point culminant, One Tree Hill, et forment une partie de la Cordillère australienne qui longe approximativement l’Est et le Sud-Est de la côte australienne sur environ 3 000 kilomètres.


















Les montagnes Bleues sont creusées de profondes gorges, jusque 1 000 mètres et elles occupent une superficie de 1 436 km². 

Savez-vous pourquoi les appelle-t-on les Blue Montains ? Eh bien, de la brume bleutée qui provient de l’évaporation de l’huile des eucalyptus, stagne dans la vallée. Ce qui donne un aspect légèrement bleu à la vue panoramique de ses magnifiques montagnes. 

Après une bonne journée de randonnée, nous sommes retournés à Sydney pour rendre la voiture et passer notre dernière soirée. 


Le lendemain matin nous avons pris l’avion pour aller à Melbourne. 


Melbourne


Melbourne est la capitale de l'État du Victoria. Elle a été fondée par des colons libres en 1835, 47 ans après l'installation de la première colonie pénitentiaire européenne à Sydney, comme une zone de mise en valeur agricole autour du fleuve Yarra. La ville s'est rapidement transformée en métropole lors de la ruée vers l'or au Victoria dans les années 1850, Melbourne “la merveilleuse“ est devenue la plus grande ville d'Australie en 1865, mais a été rattrapée et dépassée par Sydney au début du XXe siècle. 

 





  Victoria






Malheureusement nous ne l’avons pas visité car dès notre arrivée à l’aéroport nous avons loué une voiture et nous sommes partis directement en direction d’Adélaïde, en prenant la fameuse Great Ocean Road. 900 km nous attendaient pour atteindre notre point d’arrivée… Heureusement que j’adore conduire !


Great Ocean Road


La Great Ocean Road est une route côtière de 243 km longeant l'État de Victoria, situé sur la côte Sud-Est en Australie entre les villes de Torquay et de Allansford. Construite entre 1919 et 1932 par des soldats revenus de la Première Guerre mondiale, cette route est devenue un haut lieu touristique du Victoria. Elle offre de magnifiques vues du détroit de Bass avec des paysages faits de falaises et autres formations rocheuses impressionnantes, telles que le Loch Ard Gorge, le Grotto, le London Bridge renommé London Arch depuis l'effondrement d'un de ses segments et surtout les fameux Douze Apôtres. 


















C’est vraiment une route de légende où la nature est reine et les paysages époustouflants. Un parcours enchanteur dans une région sauvage et préservée. On s’est régalé, c’est vraiment superbe !












Nous nous sommes arrêtés pour la nuit dans la petite ville de Warrnambool.


Le lendemain, il nous restait encore 600 km à faire et en début d’après-midi, nous sommes arrivés à Adélaïde. 


Adélaïde


Adélaïde est la capitale de l'Australie-Méridionale, c’est la cinquième plus grande ville d'Australie. Ville côtière située sur la rive du golfe Saint-Vincent dans les plaines d'Adélaïde, au Nord de la péninsule Fleurieu et à l’Ouest de la chaîne du Mont-Lofty qui culmine à 727 m. 

La ville doit son nom à la reine Adélaïde, la reine consort épouse du roi Guillaume IV et elle fut créée en 1836 pour n'accueillir, à la différence des autres colonies australiennes, que des Britanniques libres.







  Australie-Méridionale





Nous n’y sommes pas restés, nous avons rendu la voiture à l’aéroport et avons pris un avion pour Perth. 

Soirée et nuit à Perth


Perth


C’est la capitale de l'État d'Australie-Occidentale. Elle est située dans le Sud-Ouest de l'Australie, en bordure de l'océan Indien et sur les rives du fleuve Swan. C’est la quatrième grande ville du pays.

Fondée en 1829 par le capitaine James Stirling comme le premier point d'implantation d'une nouvelle colonie britannique, la Swan River Colony.





 Australie-Occidentale


 




Le lendemain après le petit déjeuner, nous avons récupéré notre voiture de location. Direction le Parc national de Nambung à 162 km. 


Nambung National Park


Sur ces vastes étendues de sable doré se dressent des tours de calcaire, horde de monuments naturels montant la garde sur fond de ciel bleu. Mille rochers façonnés par l’érosion ressemblent à des sentinelles de calcaire, le regard tourné vers l’Océan Indien.


















Ces monolithes de sédiments calcaires aux formes étranges, dont certaines peuvent atteindre 4 mètres de hauteur, ont environ 30 000 ans et ont été progressivement dévoilé par les pluies et les vents. 


Nous y avons croisé quelques émeus craintifs. De la famille de l’autruche, cet oiseau 

peut atteindre jusqu’à 2 mètres de hauteur et peser 50 kg. 

Jolies bestioles…


Nous avons rebroussé chemin pour retourner à Perthet y passer la nuit. 


Après un bon petit déjeuner, nous avons pris la voiture et nous sommes partis en 

direction de la petite ville de Hyden. 

Elle se trouve au milieu de nulle part… dans une vaste plaine du Sud-Ouest australien.

Mais nous voulions voir la Wave Rock, alors nous voilà partis pour 4h de route aller…

En fait, le problème en Australie, c’est que dès que vous voulez voir un site, vous savez que vous allez faire beaucoup, beaucoup de route aller et beaucoup, beaucoup de route retour. 










Wave Rock


Wave Rock est une formation rocheuse naturelle composée de granite ocre. Son nom provient de sa forme qui rappelle une grande vague en train de se briser. 

Cette vague rocheuse fait 100 m de long sur 15 m de haut. 


















Le rocher semble s'être formé il y a 60 000 000 d'années et la forme du rocher n'est pas due à un phénomène d'ondulation, mais plutôt à la lente érosion du granite par le vent et les eaux, bien que celle-ci ait commencé en sous-sol. Cet incroyable phénomène naturel à l’apparence très originale est loin de Perth mais c’est une formation rocheuse surprenante à voir. 

Moi qui avais toujours rêvé de surfer sur une vague gigantesque, et bin c’est fait…     :-)


Après cette belle découverte, nous sommes rentrés tranquillement passer notre dernière nuit sur Perth. 


Direction l’aéroport pour une destination mythique dans le Territoire du Nord… Uluru au beau milieu de l’Australie. 

Après 6h30 de vol avec une escale de plus d’une heure à Adélaïde, nous voilà arrivés à destination. Nous récupérons notre voiture de location et allons directement à notre hôtel. 


Soirée barbecue sympa dans l'outback, au cœur des terres, en plein désert rouge et sous un magnifique ciel étoilé. 


Uluru National Park


Tôt le lendemain matin, nous sommes allés au Parc national d’Uluru, classé au patrimoine mondial ainsi que réserve de biosphère par l'UNESCO. D'une superficie de 1 326 km², ce parc a été créé en 1987 à la suite de l'inscription la même année d'Uluṟu “Ayers Rockle“ plus grand monolithe du monde au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Constitué d'une large plaine sablonneuse, les énormes rochers sont très liés à la culture aborigène. Les propriétaires traditionnels étant la tribu des Anangu.









  Territoire du Nord









Ayers Rock, est un inselberg en grès en plein cœur de l'outback. Il s'élève à 348 mètres au-dessus de la plaine. Il a un périmètre de 9,4 km et une longueur de 2,5 km. C’est un lieu sacré pour les peuples aborigènes Pitjantjatjara et Yankunytjatjara, à la base duquel ils pratiquent parfois des rituels et réalisent des peintures rupestres d'une grande importance culturelle. Ceci combiné à ses singularités géologiques et hydrologiques, ainsi qu'aux remarquables teintes qu'il peut prendre, en particulier au coucher du soleil, en a fait un des emblèmes de l'Australie, depuis sa découverte par les Occidentaux en 1873. 


Lorsque vous vous trouvez au pied de cet énorme monolithe rouge, vous vous sentez vraiment tout petit. 


Nous avons fait une belle balade à pied de trois heures puis nous avons repris 

la voiture et sommes allés voir les impressionnantes formations de 36 roches 

à Kata Tjuta. Ils constituent un massif de dômes d'arkoses en inselberg.

La visite faite, en début d’après-midi, nous sommes partis en direction d’Alice 

Springs. 

Une superbe route de 495 km que l’on a fait en un peu plus de 5h sans 

quasiment croiser personne.  


Petite anecdote… À une centaine de kilomètres avant d’arriver à Alice Springs, sur cette longue route presque droite nous voyons au loin une voiture sur le bas côté, capot ouvert et deux passagers nous faisant des grands signes pour nous demander de l’aide. Tout de suite nous avons pensé que si on était à leur place et vu le nombre de véhicule que nous avions croisé, nous aimerions bien que quelqu’un s’arrête pour nous porter secours. Donc, je mets mon clignotant pour les avertir que nous allions nous arrêter. Mais une fois assez près d’eux, nous nous sommes rendus compte que c’était deux aborigènes… 

Beaucoup d’australiens, que nous avions rencontré, nous avaient dit qu’il ne fallait pas avoir de contact avec les aborigènes, qu’il était dangereux, qu’ils buvaient beaucoup, que nous ne devions pas avoir confiance… etc 

Mais là, je ne me voyais pas repartir en trombe en accélérant à la Starky et Hutch et les laissant à leur sort au milieu de nul part. 

On s‘arrête, on descend à leur rencontre et on se rend compte qu’ils étaient en fait quatre car deux étaient encore dans la voiture. Donc les quatre grands gaillards se tenaient devant nous, nous expliquant en titubant légèrement qu’ils n’arrivaient pas redémarrer leur voiture et que ce serait sympa de les emmener tous à Alice Springs pour qu’ils aillent chercher une dépanneuse. On leur dit que nous étions d’accord mais que deux devaient rester là et les deux autres venaient avec nous. 

Nous voilà partis avec nos deux passagers très excités à l’idée d’être avec deux frenchies. Pendant le trajet, ils nous ont proposé alcool et drogue, je comprenais maintenant pourquoi ils étaient dans cet état. Très poliment, nous avons bien sûr décliné leur proposition. 

À une quarantaine de kilomètres avant d’arriver à Alice, une voiture qui arrivait derrière nous, nous klaxonnait en nous faisant des appels de phares. En fait, c’étaient les deux autres acolytes qui avaient réussi à redémarrer leur voiture et qui essayaient désespérément de nous rattraper depuis des kilomètres. 

On stoppe la voiture, tout le monde descend, tout le monde rigole, tout le monde se fait des embrassades et tout le monde repart dans leur voiture respective vers Alice Springs. 

Après avoir trouvé un hôtel, nous sommes partis boire une petite bière dans un genre de restaurant barbecue en plein air. Et là on entend nos prénoms. 

C’était nos quatre compères qui nous avaient reconnu. Ils étaient accompagnés de leurs familles et de leurs amis. Ils nous présentent à tout le monde comme leurs sauveurs. La famille nous remercie chaudement pour s’être arrêté car peu de blanc australien aurait osé le faire. 

D’ailleurs des australiens, nous voyant entouré par une trentaine d’aborigènes sont venus nous demander si nous avions des problèmes et si nous voulions de l’aide. Ah les préjugés… On les a remerciés pour s’être inquiété pour nous. 

Après de nouvelles embrassades, nous nous sommes dit adieu. 

Comme quoi, il faut toujours écouter les conseils mais toujours relativiser. Écouter pour rester attentif au danger mais relativiser pour arriver à analyser la situation. En 2007, les relations entre blancs australiens et aborigènes étaient très difficiles et les blancs adoptaient une attitude méprisante vis-à-vis d’eux. 

Les bars et les pubs leurs étaient interdits et des vigiles montaient la garde. Mais en ce qui nous concerne, notre rencontre ce jour-là restera gravée dans nos mémoires. Cela a été une très belle expérience.  


Alice Springs


Alice Springs est une ville reculée du Territoire du Nord, à mi-chemin entre Darwin et Adélaïde, toutes deux à 1 500 km. Elle constitue une porte d'entrée prisée pour explorer le Red Centre (Centre Rouge), la région désertique dans les terres du pays. Fondée en 1872 dans le cadre de la ligne de télégraphe Overland, reliant Darwin et Adélaïde, la ville a conservé son atmosphère d'époque à travers les bâtiments et équipements anciens de la réserve historique de la station télégraphique d'Alice Springs.












Le lendemain matin, nous sommes allés passer la journée à Kings Canyon, situé dans le Parc national de Warrtaka, à 330 km d’Alice Springs. Il se trouve à l'extrémité Ouest de la chaîne de montagne George Gill Range.












Retour pour notre dernière nuit à Alice Springs. 


Très motivés, nous prenons la route en direction de Katherine, 1 180 km… mais avec une escale dans la petite ville de Tennant Creek pour y passer la nuit. 

Nous voilà partis sur la route mythique Stuart Highway, aujourd’hui nous devons faire 500 km, rien que ça… 

Mais demain nous en ferons 680 ! Heureusement que j’aime conduire.

C’est sur cette route que l’on voit un grand nombre de Road Train. 












Les Train Routiers les plus courants sont avec 2 remorques ou avec 3 remorques, mais vous pourrez rencontrer d’autres configurations plus impressionnantes comme 4 remorques à 5 essieux par remorque, un nombre de roues à faire pâlir d’envie un marchand de pneumatiques. Le plus long est le Powertrain ou Body and Six, comprendre 7 remorques ! Un monstre rugissant de pas moins de 1 000 chevaux engloutissant des centaines de litres de carburants. 


Nuit à Tennant Creek

Le lendemain, nous sommes partis, réserve d’eau et réservoir plein pour notre plus long 

tronçon de route de notre road trip. Heureusement que sur la route nous pourrons trouver 

des roadhouses. Magasins qui sont parfois les seuls points où l’on peut se procurer du 

carburant, de la nourriture, un restaurant rapide, des hébergements, etc…


Nous sommes enfin arrivés à Katherine après 7h de route.


Katherine


Elle se situe à 320 km au Sud-Est de la capitale Darwin et elle est le point de départ pour visiter le Parc de Nitmiluk. 


Nitmiluk National Park


À une trentaine de kilomètres de la ville de Katherine, le Nitmiluk National Park, anciennement connu sous le nom de Katherine Gorge, s'étend sur près de 292 800 hectares. Il renferme une succession de 13 gorges, séparées par des rapides, formées le long de la Katherine River, dans un cadre magnifique à la végétation tropicale.


















Deuxième nuit à Katherine 


Le lendemain, nous partons en direction du Parc national Kakadu à environ 300 km de Katherine. 


Kakadu National Park :


Ce parc national est une immense réserve naturelle bio diversifiée du Territoire du Nord. Englobant des marécages, des rivières et des escarpements en grès, il accueille près de 2 000 espèces végétales et animales, qu'il s'agisse de crocodiles marins, de tortues à dos plat ou d'oiseaux. 

















Ce gigantesque parc national de Kakadu nous a réellement fasciné, tant par ses paysages, sa culture, sa flore et sa faune qui sont d’une richesse incroyable.


Des peintures rupestres aborigènes datant de l'époque préhistorique peuvent être aussi observées sur des sites comme Nourlangie, Nanguluwur ou Ubirr.

Nous avons visité les sites sacrés de Nourlangie Rock et de Nanguluwur. Ces sites recèlent de nombreuses peintures sur un circuit long de 1,5 km. Ces peintures rupestres racontent des scènes de la vie des aborigènes telles qu'elles existaient il y a des milliers d'années. On y voit Namarrgon, un esprit du temps du rêve. Les légendes du temps du rêve expliquent la genèse de la terre et des êtres, par les esprits et les premiers ancêtres. 


















Après cette superbe visite du parc, nous sommes allés dans un l’hôtel près du parc, nous reposer et y passer la soirée et la nuit. 


Le lendemain matin, direction Darwin pour rendre notre voiture et prendre un avion pour Sydney, où nous avions une correspondance pour Hobart sur l’île de Tasmanie. 


Tasmanie


La Tasmanie, un état insulaire isolé au large de la côte sud de l'Australie, est réputée pour ses vastes régions sauvages et accidentées, largement protégées à l'intérieur de parcs et de réserves. L'île est entourée par les océans Indien et Pacifique et est séparée de la partie continentale de l'Australie par le détroit de Bass. Au sud-est de la Tasmanie, les côtes sont découpées. Le relief est montagneux, modelé par les glaciers et très accidenté. La majeure partie de la Tasmanie est densément boisée, avec le parc national Southwest et les régions environnantes qui possèdent l'une des dernières forêts tempérées humides de l'hémisphère Sud. 

C’est une destination unique pour sa flore préservée, et ses nombreuses espèces endémiques dont le diable de Tasmanie. Cet état témoigne d’un héritage aborigène et d’une époque coloniale importante.


Arrivée à Hobart en fin de journée, après avoir loué une voiture, nous sommes allés directement à l’hôtel.


Hobart


Fondée en 1804 en tant que colonie pénitentiaire, Hobart est la deuxième plus ancienne capitale d'état australien après Sydney. La première colonie pénitentiaire fut établie en 1803 à Redmoon Mouheneer, sur la rive Est de la rivière Derwent. En 1804, elle fut transférée vers un meilleur site, où se trouve actuellement la ville. Les premiers habitants, membres de la tribu nomade des Mouheneer, furent rapidement chassés ou tués, quand ils ne succombaient pas aux maladies importées par les colons. La Derwent étant l’un des meilleurs ports en eaux profondes d’Australie, ainsi que le centre du commerce du phoque et de la baleine dans les mers du Sud, la ville se développa rapidement et attira de nombreuses industries. Elle prit le nom de Hobart en 1875. 

Malheureusement, nous ne restions que deux jours sur cette petite île du bout du monde, nous n’avons pas pu l’explorer comme nous l’aurions voulu.  


Première visite, le petit village de Port Arthur, un ancien centre pénitentiaire. Il est situé approximativement à 60 km au sud-est de Hobart. Port Arthur est un des lieux les plus chargés d'histoire d'Australie et l'un des plus beaux sites touristiques de Tasmanie. Les sites de bagnes australiens est une sélection de onze colonies pénitentiaires, sur le territoire australien, ils sont inscrits depuis 2010 sur la liste du patrimoine mondial. 
















De 1833 à 1877, 12 500 forçats ont été envoyés par les Britanniques à Port Arthur pour y être emprisonnés et utilisés comme main-d'œuvre.


Nous avons repris notre voiture et nous sommes partis à la découverte de l’île sur son côté Est. 

















Nous avons adoré cette île, c’est vraiment un endroit où il fait bon vivre, loin des tumultes de nos vies intenses. C’est une vraie tranquillité sauvage au bord de l’eau et à l’ombre des montagnes.


Le lendemain, nous avons repris l’avion pour la France via Sydney. 






Conclusion : Un voyage extraordinaire pour ses paysages naturels superbes et éclectiques, pour ses kilomètres parcourus dans cette immensité, pour la gentillesse des australiens, pour ses rencontres improbables, pour leur “ No Worries “ attitude et pour leur simplicité de vie.  

C’est vraiment une destination qui se mérite… il faut quand même traverser la planète pour découvrir les secrets de ce beau pays. 

Il voyage idéal pour perdre ses repères, se sentir libre et vivre pleinement, sur ces routes interminables, son road-trip fait d’aventures et de péripéties. 

Dans notre voyage, nous n’avons pas eu la chance de voir le moindre kangourou sauvage vivant. Les seuls que nous aillions vu étaient morts au bord de la route. Pas de chance !  :-) Surtout qu’il y a deux fois plus de kangourou que d’habitant…

Idem pour les diables de Tasmanie, pas un seul vivant ! 









Carte de notre périple
















        ——————————————————————————————————————————————————————————————————————————

Nouvelle-Galles du Sud  -  Victoria  -  Australie-Méridionale  -  Australie-Occidentale  -  Territoires du Nord 

Sydney  -  Melbourne  -  Adelaïde  -  Perth  -  Uluru  -  Alice Springs  -  Katherine  -  Kakadu  -  Tasmanie

Melbourne est la capitale de l'État du Victoria. Elle a été fondée par des colons libres en 1835, 47 ans après l'installation de la première colonie pénitentiaire européenne à Sydney, comme une zone de mise en valeur agricole autour du fleuve Yarra.
C’est vraiment une route de légende où la nature est reine et les paysages époustouflants. Un parcours enchanteur dans une région sauvage et préservée. On s’est régalé, c’est vraiment superbe !
C’est vraiment une route de légende où la nature est reine et les paysages époustouflants. Un parcours enchanteur dans une région sauvage et préservée. On s’est régalé, c’est vraiment superbe !
Adélaïde est la capitale de l'Australie-Méridionale, c’est la cinquième plus grande ville d'Australie.
C’est la capitale de l'État d'Australie-Occidentale. Elle est située dans le Sud-Ouest de l'Australie, en bordure de l'océan Indien et sur les rives du fleuve Swan. C’est la quatrième grande ville du pays.
Nous y avons croisé quelques émeus craintifs. De la famille de l’autruche, cet oiseau  peut atteindre jusqu’à 2 mètres de hauteur et peser 50 kg.
D'une superficie de 1 326 km², ce parc a été créé en 1987 à la suite de l'inscription la même année d'Uluṟu “Ayers Rockle“ plus grand monolithe du monde au patrimoine mondial de l'UNESCO.







A PROPOS  -  CONTACT     

Copyright © / TOUS DROITS RÉSERVÉS   -   BLOG PHOTOS/VOYAGE    -  MENTIONS LÉGALES 

Facebook
OK

Ce site web utilise les cookies. Veuillez consulter notre politique de confidentialité pour plus de détails.