Voyage  Evasion  Découverte 

                                                                                                                                                   By Steph

BLOG POUR LES AMOUREUX DES VOYAGES

Voyage Evasion Decouverte
Facebook

        ——————————————————————————————————————————————————————————————————————————

LAPONIE FINLANDAISE






















Le pays des Saami et du père Noël... 


Région vaste transnationale située dans le Nord de la Scandinavie à cheval sur la Finlande, la Suède, la Norvège et la Russie. 

La Laponie est connue pour ses vastes étendues sauvages peu peuplées, ses différents phénomènes naturels comme le soleil de minuit l'été, les nuits polaires l'hiver et les fameuses aurores boréales. 

C'est aussi la terre natale du peuple indigène, les Saami. Ce peuple est souvent nommé "Lapons" mais ce terme est non seulement un terme étranger mais aussi originellement péjoratif, issu de la racine lapp qui signifie porteur de haillons en suédois.

Un voyage en Laponie l'hiver est une aventure à part entière et un dépaysement absolu. C'est une saison magique et mystérieuse, marquée tout à la fois par une paix profonde et une intensité incroyable. 

Cette région est située dans le Nord de l'Europe, au niveau du cercle polaire Arctique. Cette situation géographique entraîne l'hiver des particularités de froid intense. Les températures peuvent descendre entre - 20° C et - 40° C. Les journées sont courtes, voire très courtes. Le soleil se lève timidement vers 9h, monte sans dépasser l'horizon et se couche vers 13h30. À partir de 14h, c'est la nuit noire...

Cette contrée en fait rêver plus d'un, moi le premier ! Depuis longtemps, j'avais envie de venir 

passer quelques jours en hiver dans cette nature sauvage au cœur d'une aventure au dépaysement 

extrême. 

Le programme ; Parcourir des sentiers dans les forêts de bouleaux et de pins entièrement 

recouverts de neige, sentir le froid me figer le visage et me pénétrer jusqu'aux os, écouter le 

silence avec juste en bruit de fond le craquement de mes pas dans la neige encore fraiche et 

admirer ces immensités blanches figées, remplies de quiétudes et de sérénité. 

Tout un programme ! 


En 2018, j'ai contacté une agence pour qu'elle me prépare un séjour d'une semaine au mois de janvier. 

Avant de partir, je me suis renseigné sur l'équipement qu'il faut avoir pour se préserver du froid. En Laponie, l'hiver peut être très froid et peu descendre entre - 20° C et - 40° C pour les jours les plus extrêmes. 

Heureusement, lors de voyage dans ces contrées, on vous prête souvent quelques vêtements adaptés : pantalon ou combinaison entière, moufles, chapeau, voire chaussures ou sur-chaussures. Vous devez quand même apporter un minimum d'équipement pour vous protéger.  

Voici quelques conseils pour savoir comment s'habiller en hiver en Laponie


Nous sommes arrivés par avion dans la petite ville de Kittilä dans le Nord-Ouest de la Finlande. Notre chauffeur nous attendait et une fois les bagages dans le coffre, nous sommes partis en direction de notre camp de base qui se trouvait à environ 1h de voiture près de la frontière suédoise. 

Nous voilà arrivé dans notre petit chalet, en plein cœur de la taïga mais côté suédois sur la petite île de Pitkäsaari de la rivière Muonio à 200 km au-dessus du cercle polaire, dans la petite Auberge de Rajamaa, chez Lars et Kaisu Malmström et leur famille.

L'auberge se trouve juste à côté du petit village de Muonionalusta qui ne compte que sept habitants... 

Rajamaa veut dire en finlandais “terre frontalière“.

À l’arrivée, Lars, un grand gaillard à l’allure de bûcheron, impose le rythme du séjour : “Plus de stress... ici on regarde et on écoute le silence de la nature endormie“ nous dit Lars avec un grand sourire. 

Eh oui ! ici il n’y a pas une âme à la ronde, la Laponie comptant moins de 3 habitants par km2.


















Le lendemain matin, nous nous sommes réveillés avec un lever de soleil magnifique. La neige est devenue d'un rose doux et chaud, rendant le paysage irréel. 

En Laponie l'hiver, lorsque le soleil n'arrive pas à percer les nuages, le paysages reste comme figé sous une épaisse couche de neige dans un décor en noir et blanc. Mais quand que le soleil fait son apparition tout change. La nature s'illumine et les couleurs apparaissent, passant par le rose, le jaune, le bleu et l'orange. 


Après un bon petit déjeuner copieux, nous sommes partis faire un tour en raquettes dans la taïga lapone à la découverte de cette région sauvage. Le but de cette balade dans la poudreuse était de suivre les traces des animaux et des oiseaux qui peuplent les forêts et apprendre comment la faune et la flore s'adaptent à la rudesse du climat.  


La Taïga lapone : 


Pour découvrir la région, rien de mieux que de chausser des raquettes. Lorsque vous quittez la piste principale et que vous plongez profondément dans la forêt, votre corps semble s'enfoncer dans la poudreuse mais après quelques minutes de marche, la surprise laisse vite place au plaisir pour cette nouvelle sensation. 

Grace à notre guide, nous pouvons commencer à voir quelques traces de passages d'oiseaux dans la neige fraîche ainsi que des traces de pattes de lynx, et en regardant bien, des troncs d'arbre lacérés par un ours qui a marqué son territoire avant d'entrer en hibernation.

Ce qui est le plus impressionnant, c'est ce silence épais où la notion du temps se dissout lentement et la nature s’impose. La déconnection est totale. 


















Vers 12h30 nous sommes rentrés tranquillement vers le camp. Le soir après le diner, nous sommes sortis pour essayer de voir des aurores boréales mais le ciel était couvert et nous n'avons rien vu à l'horizon. Nous aurons peut-être plus de chance demain soir !



L'île de Pitkäsaari : Longue île


Ce matin nous partons à la découverte de l'île de Potkäsaari. Les contrâtes créés par la nature, entre la neige, l'eau sombre, les rochers nus et la glace, sont saisissants. Les rapides d'Aijäkoski sont tellement puissants que l'eau reste libre malgré le froid alors que le reste de la rivière, beaucoup plus calme et paisible, est figée par le gel depuis longtemps. Avec un peu de chance, nous verrons au bord de la rivière quelques des loutres. 


















Vers midi, nous avons déjeuné près d'un feu de bois au bord de la rivière Muonio. Je crois que je n'ai jamais mangé aussi vite. J'ai dû enlever mes moufles pour arriver à tenir mon sandwich et instantanément mes doigts m'ont rappelé qu'il devait faire dans les 

- 20° C.


Après le déjeuner, ils nous ont servi le fameux jus de baies rouges chaud aux épices très apprécié et 

un très bon remède contre le froid polaire. 

Cette boisson épicée est traditionnelle et on peut en boire absolument de partout. Attention, ne pas la 

confondre avec le vin chaud local, le Glögi, que l'on sert avec des amandes et des raisins, car le jus de 

baies est sans alcool.

Les baies utilisées dans la recette sont les fruits locaux, à savoir les fabuleuses mures arctiques et à la 

couleur rouge clair et dont le nom est, baies d'argousier. La reine des baies pousse uniquement en 

régions arctiques. On la trouve dans les forêts et tourbières au-delà du Cercle Arctique, notamment 

en Laponie finlandaise. 

Mûrie par le soleil de minuit, elle est très recherchée pour sa rareté et ses qualités gustatives 

exceptionnelles : elle est juteuse, goûteuse, odorante – mais aussi pleine de gros pépins et de saveurs inconnues…


Après cette matinée de randonnée sur cette île de Potkäsaari, la nuit commençait à tomber. Effectivement, il était déjà 13h et grand temps de rentrer au chalet avant la nuit noire ! 

Après le diner, nous avons tenté notre chance pour essayer encore une fois de voir une aurore boréale mais le ciel était trop couvert. 



Le lendemain, nous sommes allés voir la fameuse station de ski Levi 


La station de ski de Levi


La station de ski est située dans la commune de Kittilä sur une des très rares montagnes de Finlande, le mont Levi qui se dit en finnois, Levitunturi. Levi est la plus grande station de sports d’hiver en Finlande et un centre de ski conforme aux standards internationaux de la Fédération internationale de ski. Elle offre par temps dégagé un très beau point de vue sur tout le reste de la vallée. 

Ce jour-là, il y avait du vent et la température est descendue à - 30° C. Le ciel était couvert et la luminosité était douce et légèrement bleuté rendant le paysage irréel d'un beau bleu dégradé. 

Les arbres courbés par le poids de la neige, ressemblaient à des personnages étranges venus d'un autre monde. Les remontées mécaniques étaient recouvertes de glace et figées par le froid. J'étais tellement gelé, que je ne sentais plus la peau de mon visage comme si j'avais été anesthésié. Nous sommes vite allés nous réchauffer avec une bonne soupe bien chaude dans le restaurant Tuikku. 

 
















Même l'extérieur du restaurant était complètement gelé avec les vitres entièrement givrées. C'était impressionnant, nous avions l'impression d'être dans un film de fin du monde du genre “ Un jour après“. Seules quelques lumières nous indiquaient qu'il était ouvert. 


Après nous être revigoré, notre chauffeur nous a emmené découvrir un Icehotel dans la ville de Kittilä. 


Icehotel : Hôtel de glace 


Cet hôtel appartient au groupe Lapland Hotels et il est situé au Snow Village. Le Snow Village couvre une superficie d'environ 

20 000 m2. Environ 1,5 million de kilos de neige et 300 000 kilos de glace cristalline naturelle sont utilisés chaque année dans la construction du Village de Neige. 

L'hôtel de neige, lui, aussi, est entièrement fait aussi de neige et de glace. Chaque année, la conception architecturale et le thème des décorations intérieures varient en offrant une expérience unique à ses clients année après année.

Lorsque nous l'avons visité, le thème était “Game of Thrones“. 

Le décor met en avant les personnages de la série. Les sculptures, superbement réalisées, sont superbes. 


Pour les amateurs de “Fresh sensations“, vous pouvez passer une nuit à l'Hôtel de neige, déguster un dîner dans le restaurant de 

neige et siroter une boisson “on the rocks“ dans le bar de glace. 


À l'intérieur, la température reste constante, autour de 0 à - 5° C, quelle que soit la température extérieure. 



















Après cette plongée dans le monde frigorifié des hôtels de glace, nous sommes rentrés nous mettre au chaud, dans notre mini chalet. 


Après le diner, toujours pas d'aurores boréales à l'horizon... 


Le lendemain, c'était journée d'initiations. Au programme, deux activités incontournables à faire en Laponie ; balade en chien de traîneau et randonnée en motoneige. 

Nous voilà arrivés au camp d'élevage de chiens de traîneau. Les chiens commençaient à aboyer à tue-tête parce qu'ils savaient qu'ils allaient partir en randonnée. 


Balade en chiens de traîneau :                                                                 Activité coup de cœur 


Avant de partir dans la forêt avec notre équipage. Le chef de groupe nous a parlé un peu de ses chiens et de leur fonctionnement. 

Il nous a expliqué qu'un chien de traîneau, comme d'autres animaux arctiques, ne maintient pas ses pattes à 37° C cela gaspillerait de la chaleur, ferait fondre la neige, mouillerait son pelage, avec des risques de gelures. Au contraire, la température cutanée s'abaisse aux alentours de 0° C dans les pattes et le museau, régulée très précisément par des réactions vasomotrices (dilatation et à la contraction des vaisseaux). Ses chiens étaient principalement des Huskies de Sibérie et d'Alaska. Ce sont des races très robustes et qui aiment le froid et les longs parcours. Ils aboieront jusqu'à ce qu'ils soient harnachés pour faire comprendre à leur maître qu'ils veulent faire partie de l'équipe de randonnée. 


Comment conduire et diriger un traîneau tiré par des chiens

Un traîneau accueille généralement deux personnes. L’une est le pilote et l’autre voyage comme passager. Il est possible bien sûr d’intervertir les positions à mi-parcours.


    * Le pilote doit garder ses deux pieds sur les skis et les deux mains sur la barre. Évidemment le pilote n’est pas autorisé à prendre 

       de photos. C'est vraiment du sport lorsque l'on dirige cette petite meute de 6 chiens. Quoi qu'il arrive, on ne doit pas lâcher le  

       traîneau même si celui-ci se renverse.


    * Pour freiner, il y a un frein à pied métallique, situé à l'arrière du traîneau, généralement à droite. Il vous permettra de ralentir le 

       traineau ou de l'arrêter. 


    * Il y a trois signes à apprendre avant de partir. Le guide de randonnée qui ouvre la marche en motoneige s'en servira tout le long 

       de la promenade et vous devrez à votre tour le reproduire pour signaler à celui qui vous suit quoi faire.  

 

       1°) Main levée vers le haut : cela indique que vous devez ARRÊTER le traîneau en plaçant les DEUX pieds et en appuyant de 

             tout votre poids sur le frein.


       2°) Main levée puis abaissée : cela veut dire EN ROUTE. Relâchez peu à peu le frein pour laisser partir le traîneau. 


       3°) Bras sur le côté, agité de haut en bas : ce signe signifie RALENTIR. Vous devez utiliser le frein avec UN pied. Il est très 

             important de maintenir une distance de sécurité de 5 à 10 mètres entre votre premier chien leader et le traîneau qui vous 

             précède.

 

Le passager du traîneau doit toujours garder ses pieds et ses mains à l’intérieur du traîneau lorsqu’il est en mouvement. 


Pour ceux qui veulent faire un changement de pilote en cours de route, c'est possible.

Le pilote doit se tenir debout sur le frein avec les DEUX pieds. Ensuite, le passager se lèvera et viendra se placer également debout sur le frein. Une fois le nouveau pilote debout sur le frein, l’autre ira s’asseoir à la place du passager sur le traîneau. Le pilote restera debout avec les deux pieds sur le frein jusqu’à ce qu’il voie le signe « En route ».









Cela a l'air simple en l'écrivant mais sur place, imaginez-moi un pied sur le frein, l'autre sur le patin gauche tout en aillant une main sur la barre pour se tenir et l'autre toujours en mouvement pour faire des signes précis et prévenir les Mushers suivants de la marche à suivre. S'arrêter, ralentir ou repartir. 

C'est épuisant !!! Mais enivrant et inoubliable.

Je me suis arrangé pour être devant et suivre le guide de randonnée. Notre balade a duré environ 1h avec une pose pour nous reposer et, si nous le voulions, changer de pilote. Le paysage était superbe, nous traversions une belle forêt de pins, suivi d'une magnifique plaine pour arriver enfin sur un grand lac gelé. Même avec un temps couvert, le spectacle était grandiose.  

Un vrai équilibriste, plutôt ridicule... après quelques frayeurs, je suis arrivé à bon port, épuisé et sain et sauf ! Pendant tout le trajet j'étais tellement concentré que je n'ai même pas eu froid. Par contre mon amie qui était passagère, même recouverte d'une peau bête, a eu vraiment froid. 


Après cette superbe expérience, nous sommes retournés à la station de ski de Levi pour louer une motoneige. Cela faisait longtemps que j'avais envie d'essayer. Et quelles meilleures destinations pour partir en randonnée en scooter des neiges qu'en Laponie.



Faire de la motoneige :                                                                                   Activité coup de cœur 


La motoneige est un moyen de transport coutumier durant l'hiver. C'est un mode de vie pour les populations habitants dans les coins reculés de la Laponie. Chaque foyer ou presque possède sa motoneige. 

Encore une activité que nous voulions pratiquer dans ces paysages magnifiques. Nous avions juste oublié en réservant qu'il faisait déjà nuit à 14h... 

Du coup, nous avons fait de la motoneige dans une nuit d'encre avec seulement comme éclairage les lumières de la moto.  

Gros malin comme je suis, je n'ai pas pensé non plus de prendre une cagoule de ski pour protéger mon visage du froid. Mais même à - 20° C et le nez gelé, l'expérience était magique. J'ai eu froid comme jamais ! Mais j'ai quand même adoré cette nouvelle expérience. 









Lorsque j'ai réservé ce scooter des neiges, je me suis dit ; “ Comme je suis motard, ce sera facile de piloter cet engin... “ Eh bien ! cela n'a rien à voir. C'est énorme et le seul point commun, c'est le guidon... 

Pourtant, on nous dit souvent qu'avant de nous aventurer sur ce véhicule à neige, il est recommandé d’avoir une expérience préalable (même limitée), de conduite de motos ou de scooters. Mais je ne comprends pas pourquoi ! 

Je me suis même vu me pencher au premier virage... sans bien sûr tourner le guidon. La motoneige est aller tout droit, heureusement qu'il y a de bons freins. 

Mais l'excitation de la conduite sur neige était là. Après quelques minutes de prise en main de la machine, nous voilà partis à la conquête des nuits polaires.  


À savoir pour conduire un scooter des neiges en Laponie


La conduite : Le pilote d’une motoneige doit être âgé d’au moins 18 ans et titulaire d’un permis de conduire valide en Europe. Les enfants de moins de 15 ans voyageront sur un traîneau tiré par la motoneige du guide. On ne peut monter maximum qu'à deux, le conducteur et le passager. Le port du casque est obligatoire, et fourni normalement par le loueur. 

Pour votre sécurité et celle des autres participants, la loi finlandaise interdit de piloter une motoneige sous l’influence de l’alcool ou de tout autre produit narcotique. 

Si vous êtes en groupe, les motoneiges doivent toujours circuler en file indienne. Vous devez conserver une distance au moins 20m. Cela vous permettra d'avoir le temps de réagir au cas d'imprévu. 

La conduite en soi est assez facile, car vous n’avez pas à changer de vitesse. Il y a juste un bouton « start », un accélérateur (poignée droite) et des leviers de frein pour s’arrêter, rien de plus simple. La vitesse moyenne est comprise entre 20 et 60 km/h, ce qui suffit pour avoir de bonnes sensations tout en profitant du panorama. 


L'Assurance : Les motoneiges sont assurées conformément à la loi finlandaise sur l’assurance automobile. Cette assurance couvre les soins médicaux pour les blessures corporelles résultant d’un accident, subies par le pilote et le passager (le cas échéant) ainsi que par tout tiers, comme le stipule la police de la compagnie d’assurance. Une assurance de voyage personnelle reste recommandée.


La franchise : En cas d’accident, la franchise s’élève au maximum à 980 € (motoneige/accident/conducteur), autrement dit, si vous avez un accident avec la motoneige, vous devrez payer les réparations à hauteur de 980 € maximum.

Néanmoins, si les réparations coûtent moins de 980 €, vous n’aurez qu’à payer leur montant exact.


Le prix : Environ 155 € par personne pour une randonnée de 30 km.


Les signes : Comme pour diriger un traîneau à chiens, vous aurez quelques signes à apprendre pour comprendre les gestes de votre guide. Le guide peut signaler à tout moment, un danger, un virage serré, des motoneiges ou autres arrivant en sens contraire ou 

peut-être même un renne sur la piste. Soyez donc particulièrement attentif à ce qui se passe devant vous.


       1°) Main gauche levée signifie PRÉPAREZ-VOUS À VOUS ARRÊTER !


       2°) Bras gauche levé puis abaissé veut dire EN ROUTE !


       3°) Main gauche levée puis abaissée signifie ATTENTION, RALENTISSEZ !


       4°) Bras croisés sur le torse (c’est un signe que seuls les guides utilisent). Cela signifie RESTER SUR LA MOTONEIGE ET 

             NE BOUGER PLUS !


Voilà, vous savez presque tout, alors en route, et c'est parti ! 


Nous sommes rentrés frigorifiés mais encore excités par cette journée bien remplie et pleine de découvertes. Le soir après mangé, nous sommes ressortis pour aller à la chasse aux aurores boréales. Mais pas de chance, toujours rien à l'horizon. Cela devenait vraiment lassant et nous désespérions. Plus que deux nuits et nous rentrions en France sans voir la moindre aurore boréale.  


Le lendemain, le temps était un peu plus dégagé et nous en avons profité pour aller explorer le parc national de Pallas Yllästunturi en raquettes. Nous nous sommes arrêtés sur la route, quelques instants entre les lacs Törmäslormmolampi et Tulkinsalmi. Le point de vue s'appelle Taksi Martti Keimiöniemi et la vue sur les lacs est splendide. 


Le Parc National de Pallas Yllästunturi


C'est le troisième plus grand parc national de Finlande, et il s’étend sur une superficie de 1 020 km2. Le parc national est situé dans la Laponie de l’Ouest sur la zone des municipalités d’Enontekiö, Kittilä Kolari et Muonio. Le paysage du Parc national de Pallas-Yllästunturi est dominé par la chaîne de monts Pallastunturi qui est composé d'un groupe de 7 sommets culminant à 807 m 

d'altitude, ainsi que par les forêts de taïgas de la zone boréale nordique. 

Ici la neige arrive bien plus vite que dans les vallées.


















Ce parc est magnifique et les randonnées sont nombreuses. Nous sommes partis pour 2h de promenade avec quelques passages un peu rudes mais l'effort valait vraiment le coup. Nous étions comme seul au monde dans ce paysage de silence en noir et blanc. 


En fin de matinée, nous sommes allés à la rencontre des Saami. 


Rencontre avec les Saami : 


Les Saami sont un peuple autochtone d'une zone qui couvre la Laponie. Souvent nommé « Lapons », 

ce terme est non seulement un terme étranger mais aussi originellement péjoratif, issu de la racine lapp 

qui signifie porteur de haillons en suédois. De même, ils appellent leurs terres ancestrales Sápmi et non 

Laponie. 

Les activités traditionnelles des Saami étaient autrefois la pêche et l'élevage de rennes, mais aujourd'hui 

seule une minorité des 85 000 Saami en vit encore. 

Nous avons pu nous immerger quelques heures dans le quotidien d'une famille d'éleveur de rennes où 

la vie moderne côtoie la vie traditionnelle. 

Après avoir visiter leur ferme de rennes, nous sommes partis faire un tour d'une heure en traîneau. 

Encore une activité incontournable en Laponie et que serait une visite au pays du père Noël sans une promenade en rennes ?


Balade en traîneau à renne


C'est un mode de transport ancestral en usage chez la population locale Saami. Le renne est une icône de la Laponie finlandaise.

Le nombre de rennes dans la province du Nord équivaut à peu près à celui des habitants. Dans le nord de la Laponie, l’élevage de rennes est encore une source importante de revenus pour la grande majorité de la population autochtone.


Les rennes : Appelés aussi caribou au Canada, ce sont des animaux semi-domestiqués : Chaque bête est la propriété d’un éleveur.  Deux fois par an, tous les rennes éparpillés dans la nature sont réunis pour le marquage à l’oreille et le décompte du troupeau. D’une durée de plusieurs jours, l’événement rituel du rassemblement des bêtes a la réputation d’être plutôt mouvementé. 

C'est un animal robuste pouvant peser jusqu’à 180 kg pour un mâle adulte et les femelles font un poids moyen d'environ 100 kg.  

Un renne a peur de tout... des prédateurs, de l'homme, d'un oiseau, du moindre bruit, d'une feuille morte sur le sol et même de son ombre. 


Les balades : Les balades se font à vitesse modérée, ce qui les rend accessibles à tout le monde. Une balade en traîneau à renne peut aussi se voir plutôt comme une sorte d’expérience magique. Un voyage intemporel dans un paysage exceptionnel à travers une forêt enneigée en se laissant gagner par la paix et le silence de la nature vierge. 

Le traîneau tiré par un renne peut accueillir 2 adultes et 2 enfants (180 kg maximum).









La balade a été vraiment sympa surtout que le jeune renne qui tirait le traîneau derrière nous, voulait absolument nous doubler. Il a tout essayé, par la droite, par la gauche et par-dessus... J'ai eu juste le temps de faire un selfie incroyable de nous trois. 


Après cette balade en traîneau, nous avons partagé un très bon repas lapon avec nos hôtes puis nous sommes rentrés à l'auberge de Rajamaa. 

Tous les après-midis, Lars et ses guides nous organisaient des petites conférences sur la vie en Laponie, sur la faune ou la flore avec projection de photos. C'était vraiment intéressant et surtout cela occupait nos longs après-midi où en extérieur la nuit était tombée depuis longtemps. 

Après diner, nous sommes sortis pour essayer de votre les fameuses aurores boréales mais sans succès. 


Dernier jour en Laponie, aujourd'hui il fait super beau. Le ciel est complètement dégagé et nous assistons, vers 10h, à un majestueux lever de soleil qui se terminera par un magnifique coucher de soleil. Eh oui ! N'oubliez pas que vers mi-janvier les journées ne durent que 4h. Admirer le soleil se lever et se coucher en l’espace de quatre heures est une expérience assez extraordinaire. 


















Lorsque le soleil vous fait cette surprise, c'est un vrai régal ! Les paysages changent complètement de couleurs. Chaque butte, chaque arbre et chaque surface devient sous les rayons du soleil, comme par magie, complètement différent. La réflexion du soleil fait briller la neige de mille feux et tout scintille autour de vous comme si les paysages enfilaient un nouveau manteau. C’est un bon moyen de se rappeler que parfois, nous apprécions d’autant plus les choses dont nous avons été privés le temps d’un instant.


Nous avons pris la route en direction du Nord vers la petite ville de Kautokeino en Norvège. En chemin, nous avons traversé quelques villages perdus au milieu de nulle part.  


















Nous sommes rentrés tranquillement dans l'après-midi pour passer notre dernière soirée polaire en Laponie. 


Après le diner, toujours pas d'aurores boréales dans la nuit noire de Laponie. La seule différence était que le ciel était dégagé et nous pouvions voir des millions d'étoiles dans le ciel à perte de vue. 


Vers 11h, Lars est venu taper à la porte de notre petit chalet pour nous dire qu'il fallait que nous devions sortir au plus vite, une aurore boréale était sur le point de montrer son nez. Nous nous sommes habillés en quatrième vitesse et nous sommes sortis comme des diables de leur boite. Le miracle de la nature était là, sous nos yeux. J'ai posé mon trépied dans la neige, réglé mon appareil photo, je l'ai fixé et j'ai commençais à photographier. Mon cœur battait à cent à l'heure, je ne voulais pas rater ce moment exceptionnel.   


Les aurores boréales :                                                                                      Expérience coup de cœur


Provoquées par l'interaction entre les particules chargées de vent solaire et la haute atmosphère, les aurores se produisent principalement dans les régions proches des pôles magnétiques. 

Ces phénomènes lumineux se caractérisent par des voiles extrêmement colorés dans un ciel nocturne clair et dégagé. Le vert est la couleur prédominante par la présence de l'oxygène atomique entre 120 et 180 km d'altitude. Elles peuvent aussi prendre plusieurs teintes différentes, passant du vert au rose, au rouge et à l'indigo violet. 

En fait, l'observation des aurores n'est possible que lorsque plusieurs conditions sont réunies. La nuit doit être noire et le ciel complètement dégagé, par temps froid et sec et il faut aussi une période favorable d'éruption solaires. Cette dernière condition reste aléatoire ce qui rend l'observation d'une aurore jamais garantie. 

Il ne vous reste alors plus, comme je l'ai fait, qu'à croiser les doigts pour qu’une éruption solaire projette des particules dans votre direction... et la magie commencera ! 



















Cela ressemble à un feu follet mais cent mille fois plus grand. Elle semble danser lentement un ballet lumineux et céleste avec en toile de fond une nuit étoilée. C'est excitant, reposant, grandiose, hallucinant et tellement rare que lorsque vous avez la chance d'admirer ce spectacle cela amplifie encore plus vos émotions et votre satisfaction. Vous vous retrouvez émerveillé sans vraiment croire ce que vous voyez. 

Elle est apparue vers 22h30 et elle s'est évaporée vers 00h30. Je remercie dame nature pour nous avoir permis de voir cette magie de nos propres yeux et surtout pour notre dernier soir en Laponie.  

Une expérience que je n'oublierai jamais !


Comment photographier les aurores boréales

Pour les photographes voici un lien qui vous permettra comme mois d'apprendre à photographier des aurores boréales. Je me suis entrainé le soir chez mois pendant plusieurs jours pour faire des tests de photos de nuits en mise au point manuelle. Je vous recommande vivement de faire comme moi. Voici le lien : VINCENT . VOYAGE


Le lendemain, nous avons repris l'avion pour la France avec des images et des souvenirs pleins les yeux. 





                                                                                                                                                Voyage coup de cœur



Conclusion : Vraiment un voyage et une expérience extraordinaire. Endroit idéal pour les amoureux des grands espaces, vous y découvrirez des paysages grandioses les plus septentrionales de la Finlande. Vous vivrez comme moi, des sensations fortes comme des températures extrêmes et les nuits polaires, les balades en raquettes, les randonnées en traîneau à chiens ou à renne, l'ivresse de la conduite d'une motoneige et cerise sur le gâteau, admirer une aurore boréale. Sans oublier la rencontre avec les Saami et leur culture. La déconnexion avec votre vie sera totale !

Même si le froid polaire peut parfois en refroidir certains, je vous conseille vivement de visiter cette région exceptionnelle et de 

toute beauté.

Un voyage en Laponie en hiver est sûrement l’une des plus belles expériences à faire dans une vie.








Cartes de notre périple
















——————————————————————————————————————————————————————————————————————————

Auberge de Rajamaa sur l'île de Pitkäsaari
Auberge de Rajamaa sur l'île de Pitkäsaari
Auberge de Rajamaa sur l'île de Pitkäsaari
Auberge de Rajamaa sur l'île de Pitkäsaari
Auberge de Rajamaa sur l'île de Pitkäsaari
Auberge de Rajamaa sur l'île de Pitkäsaari
Taïga Lapone en hiver
Taïga Lapone en hiver
Taïga Lapone en hiver
Taïga Lapone en hiver
Taïga Lapone en hiver
Taïga Lapone en hiver
Taïga Lapone en hiver
Taïga Lapone en hiver
Taïga Lapone en hiver
Taïga Lapone en hiver
Taïga Lapone en hiver
L'île de Pitkäsaari à la frontière de la Finlande et de la Suéde
L'île de Pitkäsaari à la frontière de la Finlande et de la Suéde
L'île de Pitkäsaari à la frontière de la Finlande et de la Suéde
L'île de Pitkäsaari à la frontière de la Finlande et de la Suéde
La Station de ski de Levi en Laponie
La Station de ski de Levi en Laponie
La Station de ski de Levi en Laponie
La Station de ski de Levi en Laponie
La Station de ski de Levi en Laponie
La Station de ski de Levi en Laponie
La Station de ski de Levi en Laponie
La Station de ski de Levi en Laponie
Hôtel de Glace en Laponie : thème Game of Thrones
Hôtel de Glace en Laponie : thème Game of Thrones
Hôtel de Glace en Laponie : thème Game of Thrones
Hôtel de Glace en Laponie : thème Game of Thrones
Hôtel de Glace en Laponie : thème Game of Thrones
Hôtel de Glace en Laponie : thème Game of Thrones
Hôtel de Glace en Laponie : thème Game of Thrones
Hôtel de Glace en Laponie : thème Game of Thrones
Hôtel de Glace en Laponie : thème Game of Thrones
Hôtel de Glace en Laponie : thème Game of Thrones
Hôtel de Glace en Laponie : thème Game of Thrones
Avant de partir dans la foret avec notre équipage. Le chef de groupe nous a parlé un peu de ses chiens et de leur fonctionnement.
Avant de partir dans la foret avec notre équipage. Le chef de groupe nous a parlé un peu de ses chiens et de leur fonctionnement.
Nous sommes retournés à la station de ski de Levi pour louer une motoneige. Cela faisait longtemps que j'avais envie d'essayer.  Ne faites pas comme... lorsque j'ai réservé, j'ai complètement oublié qu'il faisait nuit l'après-midi. Du coup, nous avons fait de la motoneige dans une nuit d'encre avec seulement comme éclairage les lumières de la moto.   Je n'ai pas pensé non plus, de prendre une cagoule de ski pour protéger mon visage du froid. Résultat, après 1h de virée j'avais le nez rouge vif et complètement gelé. J'ai eu froid comme jamais ! Mais j'ai quand même adoré cette nouvelle expérience.
Le Parc National de Pallas Yllästunturi en Laponie
Le Parc National de Pallas Yllästunturi en Laponie
Le Parc National de Pallas Yllästunturi en Laponie
Le Parc National de Pallas Yllästunturi en Laponie
Le Parc National de Pallas Yllästunturi en Laponie
Le Parc National de Pallas Yllästunturi en Laponie
Le Parc National de Pallas Yllästunturi en Laponie
Le Parc National de Pallas Yllästunturi en Laponie
Le Parc National de Pallas Yllästunturi en Laponie
Le Parc National de Pallas Yllästunturi en Laponie
Le Parc National de Pallas Yllästunturi en Laponie
Parc National de Pallas Yllästunturi en Laponie
Nous avons pu nous immerger quelques heures dans le quotidien d'une famille d'éleveur de rennes où la vie moderne côtoie la vie traditionnelle.
C'est un mode de transport ancestral en usage chez la population locale Saami. Le renne est une icône de la Laponie finlandaise. Le nombre de rennes dans la province du Nord équivaut à peu près à celui des habitants. Dans le nord de la Laponie, l’élevage de rennes est encore une source importante de revenus pour la grande majorité de la population autochtone.
C'est un mode de transport ancestral en usage chez la population locale Saami. Le renne est une icône de la Laponie finlandaise. Le nombre de rennes dans la province du Nord équivaut à peu près à celui des habitants. Dans le nord de la Laponie, l’élevage de rennes est encore une source importante de revenus pour la grande majorité de la population autochtone.
Selfie avec un renne lors de notre balade en traîneau à renne en Laponie.
Lever de soleil en Laponie
Lever de soleil en Laponie
Lever de soleil en Laponie
Lever de soleil en Laponie
Lever de soleil en Laponie
Lever de soleil en Laponie
Lever de soleil en Laponie
Lever de soleil en Laponie
Lever de soleil en Laponie
Lever de soleil en Laponie
Lever de soleil en Laponie
La Laponie en hiver
La Laponie en hiver
La Laponie en hiver
La Laponie en hiver
Ville de Kautokeino en Norvège
Église en Laponie
Aurores boréales en Laponie
Aurores boréales en Laponie
Aurores boréales en Laponie
Aurores boréales en Laponie
Aurores boréales en Laponie
Aurores boréales en Laponie
Aurores boréales en Laponie


© Textes et photographies : Stéphane Campagne/All rights reserved. 

Le contenu de ce site est protégé par le droit d’auteur, toute reproduction totale ou partielle est interdite







A PROPOS  -  CONTACT    

Copyright © / TOUS DROITS RÉSERVÉS   -   BLOG PHOTOS/VOYAGE    -  MENTIONS LÉGALES 

Facebook
OK

Ce site web utilise les cookies. Veuillez consulter notre politique de confidentialité pour plus de détails.